Comment lutter contre ses émotions négatives ?

Publié le 20 Août 2019

Comment lutter contre ses émotions négatives ?

Nous avons tous des pensées négatives ou noires. Celles-ci sont normales et nous permettent parfois de nous remettre en question pour progresser. Cependant, quand celles-ci sont trop nombreuses, cela devient un véritable calvaire et engendre anxiété et mal-être. Avoir une connaissance des distorsions cognitives qui entretiennent nos émotions négatives est indispensable pour lutter contre celles-ci afin de ne pas sombrer dans la déprime.

Il faut vaincre nos pensées négatives et s'efforcer d' adopter une pensée et une attitude positive pour être heureux et s'épanouir.

Tour d’horizon de 4 distorsions cognitives

 

1-La pensée binaire

C’est lorsque notre système de penser fonctionne sans nuance : vous savez les « tout ou rien », « noir ou blanc »,... Le gris ou la nuance n’ont pas leur place dans ce système de pensée. Souvent vous tendez à focaliser vos pensées sur la négativité. Cette propension à remarquer tout ce qui ne va pas sans voir les cotés positifs d’une situation vous conduit à ruminer.

D'ailleurs vous employez, sans cesse, des tournures négatives au lieu de penser positif et positiver. Il suffit de changer ses lunettes du monde pour s’apercevoir que tout n’est pas si noir que cela. Fixez votre attention sur les points positifs d’une situation même si cela demande un effort mental plus important.

 

2-Les conclusions hâtives

De par notre faible confiance en nous ou notre faible estime de soi, c’est la disposition à tirer des conclusions hâtives négatives. En effet, notre manque de confiance nous conforte dans la dévalorisation de notre ego et peut influencer notre jugement sur ce que les autres peuvent penser de nous.
 

Nous allons estimer que les personnes ne nous aiment pas, ou que nous ne pouvons faire confiance en personne car notre subconscient nous envoie immédiatement une pensée négative. Le manque de confiance en soi accroît notre peur du regard des autres et notre ressenti nous empêche de vivre positivement. On fait des raccourcis.

Tout comme la pensée binaire, il convient de relativiser ses conclusions hâtives en l’absence de preuve intangible. Les émotions sont des up and down, et la gestion des émotions positives et négatives est indispensable pour ne pas voir tout de façon négative et irrationnelle.

 

3-La sur-généralisation

C’est une tendance naturelle à avoir une conclusion générale sur la base d'une seule expérience négative. Si j’ai échoué une fois, je vais échouer les prochaines fois. On se refuse à sortir, par réflexe, de sa zone de confort car notre cerveau met en avant notre impuissance et nous réduit à la procrastination.

Je vais vous raconter une petite anecdote, j’ai rencontré une fille, il y a peu qui avait par son expérience personnelle peu confiance en la gente masculine, ayant un père et des anciens compagnons qui l’avaient trompée. Elle avait donc une certaine propension excessive à généraliser la tendance masculine à la tromperie car elle ne pouvait chasser ces pensées limitantes de son esprit.

Comment arrêter ces attentes négatives et néfastes pour changer ses croyances ? Pour stimuler la confiance , il faut oser libérer notre esprit, cesser de penser négativement et maîtriser ses pensées dites négatives.
 

La sur-généralisation passe donc par :
• La mise en place de filtre : on ne voit que les détails négatifs dans une situation au lieu de pratiquer la pensée positive et bienveillante.
• L’amplification d’un événement ou de ses erreurs, et à l’inverse on minimise ses réussites par l’invocation de la chance.

4-Le raisonnement émotionnel

La vision de la réalité dépend de notre état émotionnel qui est lui-même non stable dans le temps. Je le disais plus haut, les émotions sont comme des montagnes russes avec des up et des down. Ainsi, il ne faut pas prendre comme une réalité intangible ce qui est basé sur le ressenti du moment présent car il y a le biais d’un filtre émotionnel passager.

Par exemple, plutôt que de se dire « je ne suis pas capable de faire cela », préférez plutôt, « je ne me sens pas capable actuellement de faire cela. Il faudrait reprogrammer son cerveau pour chasser les pensées négatives qui brident l'épanouissement de votre personnalité et enfin, libérer des pensées positives.

En effet, dire des choses positives, formuler des affirmations positives est bénéfique pour son développement personnel. L'autosuggestion peut modifier positivement notre ressenti et même agir de manière positive sur notre santé tout comme le lâcher prise. Le pouvoir de la pensée est considérable. Aussi, quand on possède la maîtrise de la pensée, on peut orienter sa vie professionnelle ou sa vie de couple de manière positive .

Des exercices répétés de respiration ou de visualisation tout comme l'apprentissage de la gestion du stress permettent de renforcer sa confiance en soi et d'acquérir de l'optimisme. Soyez positif pour libérer votre énergie positive et apprendre comment gérer ces pensées négatives qui vous rendent anxieux.

Lire Aussi : Notre cerveau : cette machine à erreur ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

elisemasses 08/09/2019 15:35

cet article m'apprend à lutter contre les pensées négatives , les gérer de manière durable afin de maîtriser ses émotions .

my business conseil 09/09/2019 12:42

Merci Elise pour ton commentaire. J’espère que cet article t'a permis de lutter contre tes pensées négatives. N’hésites pas à prendre une séance coaching en lien http://www.mybusinessconseil.com/2018/12/coaching.html