3 astuces pour se faire apprécier des autres rapidement

Publié le 11 Juillet 2019

3 astuces pour se faire apprécier des autres rapidement

Nous aimons être appréciés, nous avons un besoin de reconnaissance qui nous pousse à vouloir être aimés comme un reflet de l’image que l’on porte sur soi-même.

 

Découvrez 3 astuces pour se faire apprécier rapidement des autres et booster votre confiance.

 

1-Intéressez-vous aux autres pour se faire apprécier

 

Nous sommes très sensibles aux marques d’intérêts et compliments. Si vous montrez de l’intérêt à l’autre, vous répondez à un de ses besoins essentiels, à savoir son besoin de reconnaissance. Le plus puissant levier pour se faire apprécier, et apprécier sincèrement les autres.

 

Soyez heureux et enthousiaste à l’idée de cette interaction. Votre enthousiasme passera par un ton aimable, un sourire franc et sincère,… votre langage corporel sera ouvert et agréable et traduira votre pensée.

 

Posez des questions ouvertes, demandez des nouvelles des proches,… Bref soyez aimable ! Intéressez-vous aux autres, montrez de l’intérêt sincère et vous serez apprécié rapidement. Vous pouvez observer un détail, des points communs, pour introduire par une taquinerie, ou un compliment,…

 

Vous constaterez que lorsque vous êtes agréable, comme par magie, les personnes autour de vous sont sympathiques.

 

2-Utilisez la synchronisation pour créer des affinités

 

L’art de la synchronisation consiste donc à se caler sur la gestuelle de notre interlocuteur et à son environnement : s’asseoir de la même manière, parler de la même manière, … C’est une sorte d’imitation corporelle !

 

La synchronisation est un accélérateur pour mettre à l’aise. C’est un adaptateur pour communiquer avec autrui. Si vous synchronisez  avec les vôtres, les attitudes et les mouvements d’autrui,  si vous parlez de la même manière : vous devriez, alors, sentir son état d’esprit.

Lire aussi : La synchronisation un véritable outil communicationnel

 

3-Utilisez le principe de réciprocité

 

C’est une dette exercée par la pression sociale et culturelle qui nous entoure ! Lorsque l’on nous rend service, un contrat moral informel se crée : nous devons rendre service à notre tour poussés par un sentiment puissant d’obligation de retour. « Renvoyer l’ascenseur » disons-nous !  

 

Et si je romps ce contrat moral ! Qu’est que je risque ? « J’ai fait tout ça pour toi et toi tu me fais ça ! »  Aie, attention à celui qui ne se soumettrait pas à cette règle. La qualification d’ingrat ou de profiteur guette !

Lire Aussi : Augmenter votre business avec le principe de réciprocité

 

Boutique : Développer son business avec le principe de réciprocité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article