Comment réussir une phase de contact ?

Publié le 7 Mai 2019

Comment réussir une phase de contact ?

La phase de contact qu’elle soit pour un entretien d’embauche, une vente ou même en séduction est primordiale. Réussir cette phase est capital pour atteindre notre objectif.

 

Vous connaissez l’adage « nous n’avons jamais une deuxième occasion de faire une bonne première impression » ; sachez que la première impression parvient très difficilement à être gommée dans l’esprit de votre interlocuteur.

 

J’avais un collègue, je peux le dire maintenant il y a prescription, que je nommais « petit écureuil ». Nous travaillons dans le milieu des chefs d’entreprises, eh bien figurez-vous, on aurait dit à chacune de ses apparitions, il venait de se réveiller 😉. Non pas que je porte un jugement sur son style de vie plutôt « larzacien », car qui suis-je pour juger, mais dans un cadre professionnel autant vous dire que son contact avec des chefs d’entreprises le catégorisait comme n’étant pas sérieux, alors qu’il devait être fort compètent.

 

Vous savez on dit souvent « méfiez-vous de la première impression, c’est souvent la bonne », cela implique que l’on se fait une opinion de la personne dès la prise de contact et que celle-ci est tenace.

 

Ainsi, réaliser une bonne prise de contact nécessite une intelligence sociale, et la maîtrise des règles du jeu de toute interaction sociale qui est basée,  n’en déplaise aux utopistes, sur la forme en premier lieu (la première impression). Et le fond ne cherche qu’à justifier ce premier ressenti inconscient.

 

Un processus de communication repose sur :

  • Un émetteur qui envoie le message
  • Un récepteur qui le reçoit
  • Un référent qui est le sujet de la discussion

 

Néanmoins, il n’y a pas que les mots dans la communication, votre langage corporel est primordial, mais les mots ont une importance dans le sens où une communication ne sera efficace que si nous utilisons le même langage.

 

Adaptez-vous au vocabulaire de votre interlocuteur, souvent la technicité est, certes, preuve de compétence, mais mettez-vous à la place du récepteur. Connaît-il ce vocabulaire ou est-il perdu au milieu de votre jargon ?

 

Observez le feed-back, c’est-à-dire le retour de votre client afin de voir si votre message est clairement compris. Si vous avez un doute, reformulez-le afin de vous assurer de la bonne compréhension.

 

Dans une communication, il y a toujours une «déperdition communicationnelle» qui peut se résumer comme ceci :

  1. Il y a ce que vous voulez dire
  2. Il y a ce que vous dites
  3. Il y a ce que votre interlocuteur écoute
  4. Il y a ce que votre interlocuteur comprend
  5. Il y a ce que votre interlocuteur mémorise
  6. Et enfin, il y a ce qu’il va reformuler

 

On parle souvent de « téléphone arabe », dans toute communication il y a ces 6 étapes.

Lire Aussi : Comment faire une bonne première impression

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article