La confiance en soi : comment l’avoir ?

Publié le 5 Février 2019

La confiance en soi : comment l’avoir ?

Avoir confiance en soi, quand j’accompagne une personne, c’est souvent la qualité qu’elle recherche prioritairement. Je voudrais avoir « confiance en moi ».

 

Pourquoi la confiance en soi est-elle si recherchée et surtout qu’apporte-t-elle pour que nous la recherchions quasiment au même niveau que le bonheur ?

 

1-La confiance en soi est vue comme la faculté d’oser agir ou d’oser passer à l’action

 

Si j’avais confiance en moi je ferais ceci ou je ferais cela. Ainsi, elle serait une qualité qui nous permettrait d’être pleinement nous-mêmes sans la peur du regard des autres ou du qu’en dira-t-on !

 

Cette qualité serait donc le Graal pour devenir l’acteur de sa vie ! Chimère inatteignable tel le bonheur pour Schopenhauer ou véritable faculté qui s’apprend !

 

A l’approche de la quarantaine, je me suis un peu calmé, mais cela n’empêche pas mes amis de me dire souvent « toi, tu oses tout ! Rien ne te fait peur ». Il est vrai que l’adage populaire dit que le ridicule ne tue pas, et je le confirme, même si parfois, l’amour propre peut en prendre un coup mais bon rien de bien méchant. Après tout, c’est surtout une affaire entre moi et moi ! Ainsi, la connaissance de mes qualités et capacités sur lesquelles je peux compter, augmente mon pouvoir d’agir, facilite la prise rapide de décision et colore ma personnalité.

 

2-L’estime de soi : une variable différente selon les personnes

 

L’amour propre est cet écart entre qui je suis, ce que je fais et comment les autres me perçoivent. Très proche de la notion de l’estime de soi qu’on pourrait définir comme la valeur que l’on s’attribue ! Quand on juge que quelqu’un a peu d’estime de lui-même, c’est que l’on considère d’une certaine façon qu’il ne mise pas assez sur lui-même, qu’il peine à reconnaître ses capacités, donc qu’il se dévalorise.

 

Cependant, là aussi tout est question de regard : j’avais une copine qui mettait le regard des autres au-dessus parfois de ses vraies envies. Une anecdote, elle considérait que se maquiller pour la finale de la coupe du monde, ne se faisait pas malgré la liesse populaire. Vous voyez, l’importance accordée aux regards des autres est variable selon les personnes.

 

Voyez-vous, la confiance en soi peut se résumer en 3 axes :

  • Entreprendre sa vie, plus ou moins comme on le souhaite
  • Construire sa vie vers les objectifs que l’on s’est fixé. Pour certains, être maître d’école est le rêve, alors que pour d’autres c’est l’entrepreneuriat,…
  • Suivre ses envies sans se soucier du regard des autres

Lire Aussi : Arrêtez de dire je sais, mais agissez

 

3-Les déclencheurs de la confiance en soi

 

Ainsi pour passer à l’action, pour oser entreprendre quelque chose, il faut d’abord que l’objectif soit important pour la personne. Il faut trouver un moteur pour passer à l’action. Cette force, vous la tirez de l’importance que cela a pour vous et elle vous permet d’éviter les regrets : les « si j’avais su » ou  autres « j’aurai dû le tenter mais je l’ai pas fait ».

 

Qui hormis vous-même, peut vous empêcher d’agir ? Nul n’est venu vous dire de ne pas faire cela. Souvent le manque de confiance en soi est un prétexte pour ne pas agir et pour rester tranquillement dans sa zone de confort.

 

Un peu comme les enfants qui disent  « pouce ! » passent leur tour. Là, c’est pareil, je n’ai pas confiance en moi. Donc j’ose pas (et c’est très pratique de croire cela, plus que de faire l’inverse et d’agir).

 

Je vais vous livrer mes clés de la confiance en soi :

 

A/Il faut prendre la décision de changer réellement !

Et ne dites pas je sais, mais j’agis. Personnellement, je me moque de ce que vous savez ou pas. L’essentiel, c’est de se diriger vers votre changement et comprendre ce que vous voulez vraiment.

 

Je peux vous donner le meilleur professeur de guitare, si vous en n’avez pas envie, vous ne jouerez pas comme Jimmy Hendrix. C’est une certitude. Vous êtes le seul et unique responsable de votre changement ou de votre statut quo.

 

B/Il faut que vous sachiez ce que vous voulez 

Ok vous voulez agir mais pour faire quoi ? Le savez-vous au moins ? Mais réellement, vous voulez faire QUOI ? Si vous ne savez pas quel est votre objectif, votre but à atteindre, c’est comme monter dans un taxi et dire « on roule mais je ne sais pas où je vais. » Pas sûr d’arriver à la bonne destination ! A moins de croire au gagnant du loto !

 

C/L'apprentissage  comme clé de la confiance en soi

Il faut apprendre, essayer, et peut-être, se planter. Et oui, l’échec fait partie de l’apprentissage de la vie. Si vous n’essayez pas, vous n’y arriverez pas. Pour reprendre le fameux slogan 100% des gagnants ont tenté leur chance. Avant de parler à un public, il faut s’essayer sur un panel plus petit, pourquoi ne pas commencer par prendre la parole lors d’un repas de famille ou devant des collègues de travail. S’il vous plait, ne capitulez pas devant l’échec.

 

D/Comprendre que la peur n’est qu’une illusion d’optique

La peur du regard des autres, la crainte de ce qu’ils vont dire n’ont de prise sur nous que parce que nous le voulons bien. Souvent on me dit « oui mais j’ai peur ». Alors tout d’abord, la peur est une réaction normale devant la nouveauté. On aime bien notre petit confort et là, il y a une mise en danger de vous-même.

 

Mais je vous propose un challenge avec vous-même.

  • Cap ou pas cap d’aborder cette fille, ce garçon
  • Cap ou pas cap de parler à des inconnus,
  • Cap ou pas cap de faire appel à un coach (bon ok, sur le dernier point je prêche pour ma paroisse 😉)

 

Vous le faites pour vous ! Votre seul ennemi est vous-même comme disait Terence : « Bourreau de soi-même ! ». Allez-y par petits pas, on progresse étape par étape, pour reprendre l’image de la guitare avant de jouer du Jimmy Hendrix, vous devriez apprendre les accords et puis, un petit morceau sympa. Vous constaterez vos progrès et je vous encourage à poursuivre dans ce sens.

Boutique : E-Audio les secrets de la Confiance en soi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article